Tranquillité authentique

Les longues rangées de tombes blanches en début de rue rappellent encore les scènes sanglantes qui se sont déroulées ici au siècle dernier. Aujourd’hui, cette partie de la Flandre occidentale n’est heureusement plus que paix et tranquillité. Une destination idéale pour un week-end au vert, loin du stress du quotidien. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Hilde et Xavier y ont ouvert leur B&B, In ‘t Stille Weg.

Dans la famille

La première guerre mondiale est indissociablement liée à cette région de la Flandre Occidentale, située au pied du Mont Kemmel. Il n’en est guère différent pour le bâtiment qui abrite le Bed & Breakfast d’Hilde et Xavier. En effet, ce sont les grands-parents d’Hilde qui l’ont construit, peu après le départ des troupes allemandes, il y a bientôt cent ans. « Depuis, l’endroit est toujours resté dans la famille », raconte Hilde. « Ma mère est née ici et moi aussi. » À notre arrivée, nous comprenons d’emblée pourquoi Hilde est si attachée à ces lieux. Partout, le regard se perd dans le paysage vallonné de la campagne flamande, un fabuleux panorama qui invite à la rêverie.

Partis de rien

Un laps de temps d’un petit siècle laisse immanquablement ses marques. Quand Hilde et Xavier ont hérité de la maison, ils savaient qu’il y avait du pain sur la planche. Ce qu’ils voulaient surtout remettre à neuf, c’était les anciennes étables. « Cela faisait déjà quelque temps que nous envisagions d’ouvrir un B&B. Quand nous avons obtenu l’autorisation de la commune, nous n’avons pas hésité », explique Xavier. Un défi de taille, car le bâtiment était en piteux état. « Jamais jusqu’ici les étables n’avaient servi d’habitation, et nous sommes donc partis de rien. Nous avons néanmoins pu conserver quelques anciens éléments, comme les poutres de bois. »

En quête

Pour l’aménagement de l’intérieur, c’est surtout Hilde qui a pris les choses en main. « C’est vraiment mon dada; j’aime décorer », lance-t-elle enthousiaste. « Je savais précisément quelle ambiance je cherchais à recréer. Restait à trouver le mobilier et les décorations appropriés. Et je n’ai pas fait cela à la hâte, car trouver la pièce idéale est loin d’être une sinécure. Heureusement, je suis du genre à aimer fouiner. Nos meubles viennent d’ailleurs d’un peu partout. » Une quête qui a débouché sur la création de deux chambres au rez-de-chaussée, baptisées Hortensia et Scabiosa, deux des plantes préférées d’Hilde. Des chambres pour deux personnes qui respirent toutes deux une ambiance campagnarde des plus conviviales. En début d’année, la chambre familiale Magnolia a été inaugurée dans l’ancien grenier à foin.

Sobriété recherchée

Outre une nuit salvatrice, les hôtes peuvent profiter des nombreuses terrasses qui entourent le B&B ainsi que d’un copieux petit-déjeuner avec des produits frais de la région. « Cela varie au jour le jour, pour que les hôtes qui restent plus longtemps découvrent chaque fois des nouveautés », déclare Xavier. Sur demande, les hôtes peuvent également goûter à l’art culinaire de Xavier, en soirée, autour de la même charmante table. Les propriétaires ont délibérément choisi de ne pas faire plus de tralalas que ça. « Nous voulions absolument maintenir notre B&B sobre et simple », précise Hilde. « D’autres extras, comme un jacuzzi ou un espace bien-être, détonneraient ici. Les gens viennent pour profiter du calme et du paysage. Et nous voulons leur en laisser pleinement l’occasion. »

Source MAISONS de Charme édition 02-2016 | Texte Bert De Pau | Caroline Monbailliu