Une villa et deux maisons de vacances dans les Ardennes

Il y a encore quelques années, Björn et Anja exploitaient un restaurant florissant. Ils travaillaient parfois jusqu’à quatre-vingts heures par semaine. Une vie mouvementée… que le couple a soudainement eu envie de changer du tout au tout. Aujourd’hui, ils sont les heureux propriétaires de deux charmantes maisons de vacances dans les Ardennes belges. Dans leur propre maison, une villa de charme, tout est axé sur la détente et l’intimité. Prendre le temps, c’est leur nouveau mode de vie.

La maison du bonheur

La pluie n’a pratiquement pas cessé de tomber depuis près d’une semaine lorsque nous nous rendons à Bruges pour visiter la maison de Björn et Anja. À la radio, nous entendons que des rues sont inondées un peu partout en Belgique. Les égouts ne parviennent plus à aspirer les trombes d’eau. Cela pèse sur notre moral. Cette morosité rend chacun d’humeur maussade. Mais ce sentiment disparaît dès que nous arrivons à destination. Björn nous attend avec un grand sourire et, une fois à l’intérieur, notre humeur bougonne fond comme neige au soleil. Un feu crépite dans la cheminée, la lueur de petites bougies vacille joyeusement, un parfum oriental flotte dans la maison et d’apaisantes notes de piano nous accueillent en fond sonore. L’ambiance est intime et agréable, comme il se doit.

Ralentir la cadence

« La première chose que je fais en me levant, c’est allumer un feu », raconte Björn. « Juste pour l’odeur et l’ambiance. Une maison doit être un lieu où il fait bon vivre, un endroit apaisant. Je veux me sentir parfaitement à l’aise, c’est pourquoi j’accorde une grande importance à l’aménagement et aux éléments qui créent une ambiance. Cela prend bien sûr un peu de temps, mais ça ne me dérange pas et cela porte ses fruits. Dès que j’entre dans la maison, j’ai l’impression que mon cœur ralentit sa cadence. Cela en dit long… »

Maisons de vacance luxueuses

Cela n’a toutefois pas toujours été le cas. Il y a cinq ans, la vie d’Anja et Björn était tout autre. Ils habitaient sur la côte, où ils exploitaient un fast-food et menaient une vie tumultueuse au milieu des touristes. « Pour relâcher de temps à autre la pression, nous nous sommes mis en quête d’une maison de vacances dans les Ardennes. J’aime la nature. L’espace, les régions verdoyantes et les nombreux bois qu’on y trouve me donnent de l’énergie », explique Björn. Après avoir cherché un peu, ils ont trouvé un terrain à Biron, un charmant petit village près de Durbuy. Ils y ont fait construire un chalet massif aux allures scandinaves. L’intérieur a été aménagé dans un style champêtre et intemporel faisant la part belle au luxe et au confort. « Les Ardennes belges sont magnifiques, mais peu de maisons y sont aménagées avec goût. Enfin, peu de maisons luxueuses… Nous aimions tellement y passer du temps qu’une idée a germé. Pourquoi ne pas louer notre chalet comme maison de vacances? » Aussitôt dit, aussitôt fait. ‘Charme à Biron’ est aujourd’hui une résidence de vacances populaire et très prisée par des hôtes venus de Belgique et de l’étranger. La location a pris tellement d’ampleur qu’Anja et Björn ont décidé de vendre leur restaurant et d’investir le produit de cette vente dans une deuxième maison de vacances. C’est ainsi que ‘Charme à Bomal’ a vu le jour. Anja est maintenant infirmière et Bjorn se consacre entièrement aux maisons de vacances.

Maison de rêves

L’agitation ostendaise a fini par peser de plus en plus lourd sur le moral d’Anja et Björn, désormais habitués au luxe et au calme des Ardennes. « Nous avons commencé à chercher un terrain à la campagne pour y faire construire la maison de nos rêves. Jusqu’à ce que nous tombions par hasard sur cette propriété. L’évidence s’est imposée: c’était la maison de nos rêves, nous pouvions arrêter nos recherches. » Le couple a été envoûté par le style ancienne ferme de charme de la maison, la symétrie de l’architecture, les finitions soignées jusque dans les moindres détails et les matériaux de luxe omniprésents.

Aucune économie sur le luxe

« La villa est une construction de l’entrepreneur Taelman », précise Björn. « Elle était la maison privée du décorateur et cuisiniste Ferlin, qui y a vécu quelques années. Heureusement pour nous, il a déménagé à la côte. C’est sa présence qui explique la perfection des finitions. Seul ce qu’il y avait de mieux était de mise. La quantité de chêne qu’il y a ici est incroyable. Presque toutes les armoires ont été réalisées sur mesure et le sol allie chêne et ardoise portugaise. Aucune économie n’a été faite en termes de luxe et de confort. Une vaste arrière-cuisine et une chambre froide, une baignoire anglaise sur pieds, une imposante douche pluie, d’authentiques robinets anglais, un sauna à aromathérapie, etc. Si j’avais eu mon mot à dire, j’aurais probablement opté pour un peu moins de luxe, mais après coup, j’en suis enchanté. »

Bleu provençal

Outre l’aménagement, Björn et Anja n’ont pour ainsi dire rien dû faire dans cette habitation. Ils ont opté pour des tons sobres dans les blancs, gris et bruns, agrémentés de deux bleus provençaux différents. Presque toutes les couleurs sont signées Flamant. « La base doit rester pure et intemporelle », estime Björn. « Je préfère jouer avec des accessoires et la décoration pour donner un peu plus de caractère à l’intérieur. Cela me permet également d’apporter plus facilement de la variation. Grâce à nos deux maisons de vacances, nous avons pu nous montrer très flexibles quant à l’aménagement de notre intérieur. Un atout de taille… Lorsque nous en avons assez de voir un meuble ou un objet, nous lui trouvons une place de choix dans les Ardennes. De cette façon, nous renouvelons en permanence notre intérieur pour qu’il corresponde à nos souhaits personnels du moment. »

Le meilleur des deux mondes

Björn est convaincu que la symétrie et l’ouverture de la maison sont deux atouts importants. « L’habitation s’articule autour de deux axes visuels centraux », explique-t-il. « L’axe vertical permet de voir le jardin situé à l’arrière de la maison depuis la porte d’entrée. L’axe principal est cependant l’horizontal, qui relie la cuisine au séjour, en passant par la salle à manger. De la cuisine, on voit le feu ouvert en ligne droite, et assis dans le séjour, on garde le contact visuel avec la cuisine. Et si nous avons envie d’espaces plus cosy, il suffit de cloisonner les pièces par de grandes portes en verre. Nous créons donc une plus grande intimité sans perdre cet esprit d’ouverture. Grâce à cette disposition, la maison est adaptée à toutes les saisons : ouverte et lumineuse l’été, cosy et douillette l’hiver. Nous profitons du meilleur des deux mondes. »

Un lit dans le séjour

Björn et Anja vivent ici depuis près d’un an et demi. Björn rayonne toujours en parlant de sa maison. « Nous habitons dans le calme, mais nous ne sommes qu’à un jet de pierre de la côte et du centre de Bruges. Le style de cette maison nous convient parfaitement. Notre ancienne habitation était beaucoup plus moderne, mais nous avons vite compris que ce n’était pas ce qu’il nous fallait. J’aime les matériaux qui ont vécu, l’ambiance intime et chaleureuse. Un intérieur trop léché ne m’apaise pas. Non, je suis décidément un fan inconditionnel du style champêtre. En fait, je ne m’imagine plus déménager. Comment ferons-nous plus tard, en vieillissant, lorsque nous aurons du mal à monter les escaliers? J’y ai bien sûr déjà songé », rit Björn. « Je pense que je descendrai tout simplement le lit dans le séjour! »

Source MAISONS de Charme février/mars 2014 |Texte Tim Torfs | Photos Sarah Van Hove